Le traitement du personnage de Thomas Fava reste fort caricatural, assez proche en realite de celui des mechants en soap operas.

A ses yeux, le allure, on ne peut jamais s’y tromper : c’est beaucoup un mechant. Dominique Pasquier, la Culture Plusieurs sentiments.

Dans toute bonne collection, vous devez 1 mechant. Helene ne fera jamais exception a la regle. Deux personnages font figure d’epouvantails face a la bande de gentils bisounours de la bande a Helene : Nathalie et un certain Thomas Fava.

« A J’ai fois seducteur, manipulateur, sado-masochiste, autoritaire, pervers, Thomas Fava incarne l’ensemble des vices possibles et imaginables que l’on est en mesure de recevoir de la part d’un mechant d’une sitcom AB »

Nathalie est la peste de service, l’anti-Helene, usant de sa langue de vipere, donnant de son corps, de sa sexualite agressive et debridee pour assouvir ses pulsions lubriques. Quant a celui qui nous interesse plus particulierement ici, Thomas Fava represente la quintessence du mal au soap opera Helene et les Garcons.

Figurant dans jamais moins de 38 episodes, avec comme particularite d’etre present dans un temps long (entre l’episode n°30 et le n°232, ce qui est remarquable pour un « second couteau »), le charismatique comedien David Brecourt incarne avec talent incontestable votre producteur pret a bien Afin de arriver a ses fins. A sa fois seducteur, manipulateur, sado-masochiste, autoritaire, pervers, Thomas Fava incarne la totalite des vices possibles et imaginables que l’on pourra tarder d’la part d’un mechant.

Thomas Fava, le mechant gomine au costard impeccable d’Helene et les Garcons.

On va pouvoir aussi degager trois cycles, trois phases, dans l’action nefaste de Thomas Fava au coeur d’Helene et des Garcons. Dans 1 premier temps libre, il fera figure de heros, debarquant comme le producteur qui pourra enfin donner leur chance au groupe des garcons. Mais en realite, Il semble celui qui le premier, « vole » Helene a Nicolas. C’est le Thomas Fava briseur du couple phare, et cela declenchera une tempete de protestation au coeur du jeune public de telespectatrices de l’epoque.

Ensuite, Thomas Fava fait votre come-back inattendu. Cette fois, il n’incarne plus la figure de seducteur a qui personne ne tienne face, mais celle d’un pur manipulateur. Son objectif est de « voler l’ame » des heros d’Helene, en s’attaquant a leur substantifique moelle, c’est-a-dire leur musique. Dans votre schema scenaristique classique du producteur vereux (qui existe aussi dans la sage Premiers Baisers), Thomas Fava tire le epingle du jeu en montrant une nouvelle facette de le personnage, celle d’un pervers narcissique a tendance sado-masochiste.

Fava a fera autant de en gali?re a Helene qu’a le public…

Enfin, Thomas Fava revient pour un dernier baroud d’honneur. Certainement l’apogee de ce role qui prend une nouvelle dimension avec l’introduction dans une sitcom AB (enfin) une maladie phare des 90’s : le sida. Faisant eclater definitivement l’innocence et la mievrerie du soap, le personnage de Thomas permet a toutes les scenaristes d’effectuer basculer Helene et les Garcons dans une ambiance glauque et malsaine, jusqu’au climax du show, la fameuse prise a le insu de drogues hallucinogenes via Helene !

Traiter du cas Thomas Fava, c’est pour reprendre les mots d’la sociologue et analyste d’Helene et les Garcons Dominique Pasquier, aborder des « intrigues non routinieres », celles qui « echappent a toutes les conventions narratives attendues par les jeunes telespectatrices. » [1] En d’autres termes, avec le personnage du mechant producteur, la sitcom devie de ce Afin de quoi elle fut concue : de simples histoires marivaudages post-adolescentes au sein d’ lesquelles regnent votre couple suppose infaillible, l’emblematique binome que forment Helene et Nicolas.

L’incomprehension a ete a cet egard totale avec le public, comme l’a bien explique la sociologue grace a une etude complete du courrier envoye a AB Productions : « [Il y a eu] une avalanche de lettres indignees qui sont arrivees chez le producteur apres un episode dans lequel Helene trompait Nicolas Afin de la premiere fois. » L’analyste a aussi pu en deduire que « la conformite d’un personnage a sa definition dans l’architecture narrative apparait etre un element fondamental de la relation du fan au programme. Mes producteurs l’ont d’ailleurs bien compris comme i§a, ainsi, n’ont plus jamais ensuite cherche a renouveler l’experience. »

Le « vrai » Fava. L’humour made in AB n’a decidement aucun limite.

Thomas Fava apparait ainsi comme votre personnage cle de l’univers des sitcoms, une des belles reussites scenaristiques de l’univers AB. [2] Bien aide par la justesse et le charisme de le brillant interprete, le personnage participe en outre a Notre mise en abyme habituelle pratiquee chez AB. Indeniablement, Fava, c’est bien seulement le patronyme du producteur en filiale d’AB Disques, cela ne manque aucun piquant si on voit comment Thomas Fava traite Helene et ses artistes de maniere generale ! Realite ou fiction, au milieu des sitcoms AB la frontiere demeure forcement floue.

Thomas Fava, le briseur du couple phare

« Aujourd’hui on l’appelle l’empereur du new-rock »

Quand Thomas Fava fait sa premiere apparition au sein d’ l’episode n°30 sobrement intitule « Thomas », c’est l’effervescence qui regne au sein de la bande d’Helene. Pour la premiere fois, un professionnel s’interesse au groupe de rock fonde via Nicolas . Le lead guitar en est tout emoustille, ainsi, previent ses collegues : « C’est un serieux le type qui vient nous ecouter aujourd’hui. C’est lui qui a decouvert la totalite des groupes a la mode. Aujourd’hui on l’appelle l’empereur de ce new-rock (sic). »

Comme toujours, votre paraissent les filles qui permettent a toutes les garcons d’obtenir une manii?re d’audition. Ayant commande nos commandes des operations, Johanna a dans un premier temps libre enregistre en cachette en direct au garage la musique des garcons, puis a envoye le bootleg a des maisons de disques. Apres votre brillante prise d’initiative, les filles decident de relooker les garcons Dans l’optique de un donner une image de vraies « rock stars ». L’effet est rate mais Thomas parai®t bien decide a un preter oreille : « Je croyais etre deborde, mais vos copines ont reussi a me trouver du temps libre. Alors, vous faites d’la musique ? »