Cette application conteste la suprematie americaine concernant le marche en rencontre.

Sa promesse : identifier des c?urs a prendre pres de chez soi.

Mis a part sa paire de blue-jeans sombres et ses deux anglicismes, Didier Rappaport ne coche guere les cases du parfait startupeur. « Ce sont des ‘‘people’ qui construisent Happn, moi je ne suis que le chef d’orchestre », se defend le patron. Avec sa voix i  fond, le tarif facebook dating regard percant et ses cheveux gris qui ne semblent « pas petits pour moi, mais petits Afin de l’entreprise », le boss sexagenaire de l’application de rencontre a plutot des airs de businessman aguerri. Le genre qui sait garder des pieds sur terre, meme s’il a reussi a hisser l’appli francaise parmi les grands du secteur, a toutes les cotes des Tinder, Bumble, Once, Meetic et autres. « Je n’aime gui?re amener succes, je prefere parler de travail », previent-il d’emblee.

Depuis le lancement en 2014, Happn a pourtant connu une ascension fulgurante : 1 million d’utilisateurs la premiere annee, 10 la troisieme et 77 millions aujourd’hui. Mes celibataires ont eu le coup de foudre. Mes investisseurs aussi : la start-up a deja leve 35 millions d’euros. “Leur croissance reste assez unique”, souligne Guillaume Durao, associe chez Idinvest, le fonds qui a participe a un deuxieme levee de fonds. Une prochaine tournee est d’ailleurs prevue dans plusieurs mois. « Mais la solidite d’une entreprise ne se mesure jamais a ses levees de fonds, tient a rappeler Didier Rappaport, et cela importe c’est une rentabilite et je vous le dis, nous sommes rentables ». Sans donner de details, le patron indique 1 chiffre d’affaires de « plusieurs dizaines de millions d’euros ».

Au quatrieme etage une Maison Mozart, dans ses lumineux bureaux en plein c?ur du Sentier parisien, les signes une reussite ne trompent gui?re : passee en l’espace de six annees de 5 a 100 salaries, la petit pousse vient d’investir votre autre etage. Cette belle histoire, a commence en 2013, avec une rencontre. Pas amoureuse mais de business. Anthony et Fabien Cohen, 2 freres entrepreneurs, avaient cree un reseau social original, Whoozer, base sur la geolocalisation. Leur promesse : savoir bien ce qui se passe a proximite et voir ou se trouvent nos amis copains.

Nombre d’utilisateurs gratuits ou payants dans le monde.

Gratuite, l’appli peinait toutefois a trouver son modele economique. C’est alors que des freres Cohen paraissent alles frapper a la porte de Didier Rappaport. Le businessman avait deja une autre success story francaise accrochee a sa boutonniere, la plateforme de streaming Dailymotion. A force d’insistance, Anthony et Fabien paraissent parvenus a l’embarquer. Mais le senior une tech a pose une condition : qu’ils changent totalement de projet. L’ensemble de trois ont aussi planche sur une nouvelle application. Le credo ? “Rencontrez qui vous croisez”. Autrement evoque, contrairement a Meetic ou meme a Tinder, la plateforme place l’hyper-geolocalisation au c?ur de sa promesse. Autre decision prise des le debut : si ca marche, l’appli serait lancee simultanement dans plusieurs pays.

Concretement, Happn propose a toutes les utilisateurs des profils qu’ils ont croises lors d’une journee dans un rayon de 250 metres et qui leur correspondent – un coup declarees ses preferences (age, sexe, passions), a l’inscription. Capital en a fera l’experience : nez a nez avec un fringant petit homme au metro parisien, malheureusement trop occupe a scroller sur son smartphone, nous avons eu la surprise de le recroiser plusieurs minutes prochainement sur l’application. Dans sa version gratuite, l’appli permet d’envoyer 1 c?ur lorsqu’un profil apparait sur sa “timeline”. Et s’il a fera de meme, un gratifiant “It’s a crush !” apparaitra a l’ecran. Il appartient aussi aux protagonistes d’ecrire la suite de l’histoire…

Pour beneficier de fonctionnalites supplementaires, il faudra s’abonner ou payer des packs qui permettront de maximiser ses chances de rencontrer l’ame s?ur. Pour quelques euros avec mois, on va pouvoir voir qui vous a “like”, cacher son profil a certains moments (Afin de ne pas croiser un collegue d’embauche par exemple), ou bien gagner dix “hellos” avec semaine Afin de signifier une flamme a autant de ‘‘happner’’. Mes abonnements, proposes Afin de votre, trois ou six mois sans engagement varient entre 6,66 et 22,99 euros mensuels et evoluent au gre des offres promotionnelles, de l’age, ainsi, aussi des tests effectues. Effectivement, « les equipes cherchent en permanence les meilleures techniques Afin de monetiser les utilisateurs sur la duree”, explique Guillaume Durao, une success story francaise accrochee a sa boutonniere, la plateforme de streaming Dailymotion.

A force d’insistance, Anthony et Fabien paraissent parvenus a l’embarquer. Mais le senior de la tech a pose une condition : qu’ils changent totalement de projet. Tous trois ont aussi planche sur une nouvelle application. Le credo ? « Rencontrez qui vous croisez. » Autrement evoque, contrairement a Meetic ou meme a Tinder, la plateforme place l’hyper-geolocalisation au c?ur de sa promesse. Autre decision prise des le debut : si ca roule, l’appli pourrait etre lancee simultanement au sein d’ plusieurs pays.

Payer deux euros pour votre flirt ? Ce modele « freemium » semble fonctionner. En France, Happn arrive en septieme position dans le classement des prestations numeriques payant, Netflix et Deezer occupant nos deux premieres places. En Argentine, l’appli se classe meme en troisieme position. Bien sur, tout peut dependre du profil cible : un(e) petit etudiant(e) ne va etre pas toujours pret(e) a payer pour un simple rendez-vous. Pour un homme ou une cherie plus matures, c’est une nouvelle histoire. D’ailleurs l’application ne plait pas qu’aux jeunes : 20% des inscrits ont plus de 40 annees.

Ainsi, sur les 77 millions de comptes enregistres, entre 3% et 14%, suivant des periodes, acceptent de payer. « L’abonnement permet d’effectuer des projections a deux, des, six mois… C’est un gage de rentabilite”, analyse Thomas Labeyrie, specialiste marketing mobile chez Digital Passengers. Tinder, Meetic ou Bumble… la plupart des applis de rencontre misent concernant l’abonnement. En 2018, les recettes du top 10 des e-boutiques de rencontre ont atteint pres de 1,3 milliard de dollars.